LogoClair2013.jpeg


Voici 100 raisons de participer à Clair2013 selon des participants des années précédentes;


1. Rencontrer des gens innovants et créatifs (R Gauvin, D. Michaud, JM Dubois, J. Cool, S. Bérubé)

2. Voir les élèves en action. (R Gauvin, PGiroux)

3. Faire de nouvelles découvertes de l'utilisation du web 2.0 à l'école et dans mon travail. (R Gauvin, D. Michaud)

4. Échanger en face à face avec les membres de mon réseau. (J-Y. Duguay, D.Michaud, PGiroux)

5. Partager les bons coups de mes élèves. (D. Michaud)

6. Mettre ses pratiques [techno]pédagogiques en perspective (F. Bourdon)

7. Pour s'inspirer (F. Bourdon, S. Bérubé)

8. Sur place, pour sentir la fébrilité de la communauté. (François Guité, Sylvain Bérubé)

9. Sur place, afin d'observer l'engagement de la population de Clair. (François Guité)

10. Sur place, pour éviter les distractions du multitasking et concentrer la discussion. (François Guité)

11. J'ai fait ma première année à l'Académie Mgr. Conway avec soeur Yvonne. Je veux voir comment ça se passe maintenant dans les classes du Madawaska. (JYF)

12. Ne pas avoir été à Clair2010, avoir suivi les conférences à distance et s'être dit : «C'est sûr, l'année prochaine, j'y serai!» (N. Couzon, Catherine Lapointe)

13. Confronter certains de mes «a priori» en matière d'utilisation des TIC pour apprendre et faire apprendre avec des gens qui ont «les mains dedans»! (Mario Asselin)

14. Écouter des témoignages de gens qui innovent et qui tentent de sortir des sentiers battus en éducation et pouvoir les interroger (Mario Asselin)

15. Rencontrer en «face-à-face» des gens dont les contributions jaillissent de mon écran à toutes les semaines (Mario Asselin)

16. Sur place car je ne suis pas encore très habile à distance. (JM Dubois)

17. M'insuffler d'une bonne dose d'espoir sur le devenir de l'école en ces temps changeants. (J. Cool)

18. Rencontrer (enfin) et échanger avec plusieurs personnes de ma twittosphère. (J. Cool)

19. Voir et entendre la communauté de Clair qui accompagne son école. (J. Cool)

20. Débattre des questions de pédagogie; car il s'agit d'apprentissages, non? (J. Cool)

21. Je suis entré dans cette école en me disant: "Les TICEs, ça pourrait fonctionner''. Je suis ressorti en me disant: "Les TICEs, ça fonctionne et j'y retournerai!'' (Charles LeBel)

22. D'une importance capitale dans ma formation comme enseignant. (C. LeBel, Martin Brideau)

23. Reconnaitre que nos élèves utilisent des méthodes qui leur conviennent afin d'être créatifs, inspirés et engagés par leurs études. (C. LeBel)

24. Avoir de nouvelles idées pour un forum de discussion dans le cadre du cours Educ 3503. (M. Brideau)

25. Stimuler une synergie entre les leaders passionnés du développement de l'éducation et des affaires par l'Internet. (Luc Gendron)

26. Pour proposer et "benchmarker" une nouvelle matrice d'analyse des meilleures pratiques d'apprentissage intégrées par l'Internet. (Luc Gendron)

27. Pour vivre un trip père-fille unique autour de passions qui nous animent (Luc Gendron)

28. Pour propulser les communications "onlines" avec d'autres leaders curieux après les avoir mieux connus "offline" (Luc Gendron)

29. Pour poursuivre ou amorcer des discussions avec d'autres professionnels que j'admire et qui m'inspirent (Luc Gendron)

30. Pour revoir des amis et agrandir mon RAP. (B. Manzerolle)

31. Pour participer et vivre à un rassemblement unique dans un milieu exceptionnel. (B. Manzerolle, S. Bérubé)

32. J'ai aimé mon expérience l'an dernier. (Marie-Eve Daigle, PGiroux)

33. J'aime parler de technologie. (J. Veilleux)

34. Faire de nouvelles rencontres. (Marie-Eve Daigle)

35. Vivre cette expérience avec nos enseignants et collègues de classe. (Stéphanie Marquis)

36. Partager nos connaissances en technologie. (V. Caron)

37. Présenter des étudiants (futures enseignantes motivées) à ma communauté! (PGiroux)

38. Permettre à des futurs enseignantes motivées de découvrir une communauté très dynamique et qui risque de leur donner des bonnes idées! (PGiroux)

39. Pour interagir en personne avec "son compte Twitter" - suite d'échanges, de réflexions et d'actions (Sylvain Bérubé)

40. Pour s'engager dans la continuité de la métamorphose de ses pratiques : éduquer les gens du 21e siècle (Sylvain Bérubé)

41. Pour faire le plein d'énergie... (pgiroux)

42. Pour se dire que tout est possible grâce à la collaboration! (STardif)

43. Pour voir s'illuminer le visage d'un élève lorsqu'il essaie, sur iPod, son premier jeu qu'il a créé avec Scratch (D. Comeau)

44. Être prouvé par un élève qui est deux fois plus jeune que nous, qu'il en sait plus sur la technologie que nous. (D. Lagacé)

45. Pour constater que le rêve d'une éducation autre est possible (N. Couzon)

46. Pour apprendre, de M. Pereya, que la leçon qu'il tire de ses 40 ans en pédadogie, est qu'il faut prendre plaisir à partager avec ses étudiants (Noémie Rochette)

47. Pour rencontrer et renouer avec de nombreux esprits dynamiques (Noémie Rochette)

48. Pour m'ouvrir à la réalité des TIC dans le monde de l'éducation, notre avenir passe par là! (Cindy Rivard)

49. Pour vivre le "wow!" de rencontrer des gens de son réseau en personne et cimenter par une poignée de main ces relations. (Cindy Rivard)

50. Pour essayer de rester à jour dans mes connaissances et en acquérir de nouvelles. (Cindy Rivard)

51. Pour les bonbons!!!... non mais sérieusement, pour le réseautage humain et ses retombées sur ma formation continue... ;-) (A. Marcotte. N. Couzon)

52. Pour avoir de bonnes conversations dans lesquelles des idées s'opposent et se complètent (STardif)(D. Michaud)

53. Pour alimenter mes réflexions pédagogiques (Myriam Gendron)

54. Pour continuer à chercher à devenir la meilleure enseignante possible pour ses élèves (Myriam Gendron)

55. Pour me former plus efficacement qu'à l'université. (Myriam Gendron)

56. Pour se ressourcer et alimenter une flamme qui a besoin des autres pour rester allumée. (Gilbert Olivier)

57. Sur place, pour constater de visu l'énergie qui se dégage d'une école ouverte sur la communauté. (François Guité)

58. Sur place, afin de profiter pleinement du barcamp. (François Guité)

59. Sur place, afin d'être davantage acteur que spectateur. (François Guité)

60. Sur place, pour élargir son réseau social. (François Guité) (D.Michaud)

61. Sur place, où l'esprit critique est plus présent. (François Guité)

62. Sur place, pour voyager et se plonger dans la culture et l'accent acadiens. (François Guité)

63. Pour rencontrer des personnes qui acceptent de partager leurs connaissances (J-C Plourde)

64. Pour échanger avec les jeunes sur la situation privilégiée dont ils bénéficient (J-C Plourde)

65. Pour rencontrer et discuter avec des leaders (J-C Plourde)

66. Voir étinceler dans les yeux des élèves l'envie, le plaisir et la fierté d'apprendre ... et d'avoir réussi (daniel peraya)

67. Car c'est un lieu d'échanges privilégié entre des acteurs de tous les secteurs de l'éducation (élèves de l'école, étudiants et futurs enseignants, administratifs, conseillers pédagogiques, enseignants de tous les niveaux, etc.) (daniel peraya, JNadeau)

68. Pour la chaleur et la générosité de l'accueil de la part de l'école toute entière (daniel peraya)

69. Pour trouver de nouveaux défis. (D. Michaud)

70. Pour apprendre......réfléchir....discuter.....partager......absorber.......communiquer........grandir!!!!!!!!!! (D. Michaud)

71. Pour faire preuve de CLAIRvoyance en visitant des élèves en action afin de découvrir leurs mécanismes de travail et leurs besoins (B.Long)

72. Pour démontrer, aux élèves. toute l'importance qu'ils ont dans le cheminement des adultes et la prise de décisions (B.Long)

73. Pour retrouver des personnes qui aiment autant les technologies que nous et arriver dans notre école avec de beaux projets en tête. (G.Roy)

74. Pour montrer au monde entier notre belle école (E.Robinson)

75. Afin de baigner dans le monde de la technopédagogie, et d'y découvrir des gens formidables et un trésor d'outils pour apprendre. (B. Laliberté)

76. Afin de rencontrer des élèves heureux, autonomes, curieux, motivés, entreprenants, ... (B. Laliberté)

77. Pour discuter avec des gens généreux qui sont toujours prêts à partager. (J. Bourque)

78. Pour s'inspirer de pédagogues qui enseignent différemment aux jeunes qui apprennent autrement. (J. Bourque)

79. Pour les Crocs de Roberto... (Jean Doré)

80. Pour rencontrer ses amis TWITTER en personne (J.Doré)

81. Pour rencontrer des élèves, heureux de partager leurs connaissances... (J. Doré)

82. Sur place, pour apprécier le naturel d'un événement de cette ampleur tenu en région, comparativement à la ville. (François Guité)

83. Sur place, pour apprécier ce qu'est réellement un sentiment d'appartenance chez les élèves. (François Guité)

84. Sur place, pour sortir de sa zone de confort. (François Guité)

85. Sur place, pour mesurer l'efficacité d'un barcamp comme moyen d'apprentissage informel. (François Guité)

86. Sur place, pour écouter les préoccupations des jeunes enseignants. (François Guité)

87. Sur place, pour refaire le plein (idées, foi, réflexions, etc.) jusqu'à l'été. (François Guité, JNadeau)

88. À distance, pour mettre un baume sur ses regrets. (François Guité)

89. Sur place, pour un bain d'humilité. (François Guité)

90. Sur place, pour entendre l'orchestre des élèves jouer l'hymne national, et le violoniste du village. (François Guité)

91. Sur place, pour dépoussiérer ses convictions. (François Guité)

92. Pour faire rayonner au-delà des frontières les idées innovatrices qui nous habitent, qui nous animent et qui nous motivent à y croire parce qu'il n'est plus très loin le jour où elles se réaliseront pour vrai. (N. Couzon)

93. Pour refaire le plein d'énergie créatrice, grâce aux gens de nos réseaux... énergie qui nous permet d'agir par la suite ! (S. Bérubé, JNadeau)

94. Pour s'offrir un perfectionnement-ressourcement absolument incomparable à ceux offerts par les voies officielles pendant l'année scolaire...(S. Bérubé)

95. Pour pouvoir, via le canal Twitter (hashtag), diffuser l'information permettant aux gens distants de nous suivre un peu, même imparfaitement... (S. Bérubé) (Bon, OK, je sais que ça vient du 1er "twitteux" de la liste, mais bon... c'est une de mes formes de partage de l'information ;-))

96. Pour parler avec les élèves de 5e année de leur travail. Pour écouter leur prof parler de sa stratégie pédagogique. (JYF)

97. Pour faire le plein d'inspiration et briser l'isolement.

98.Le Capital Humain s'applique aussi bien en éducation qu'en affaires. Pourquoi ne pas essayer d'impliquer des intervenants du monde des affaires. F. Guité le suggère! Aussi bien qu'en éducation, plusieurs employeurs ne sont pas prêts pour les "Webbé 2.0" (E G Dubé-CIDIF)

99. Pour s'accorder un moment privilégié de ressourcement pédagogique entre passionnés de technopédagogie. (Marielle Potvin, JNadeau)

100. Pour ne pas regretter toute l'année de ne pas y être allée... (Marielle Potvin)